Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand le coiffeur de Tokyo a fini les pattes de ses clients, il laisse tempes japonaises. Ce n’est pas parce qu’une fille a les yeux bridés que je l’estampe japonaise.

Le barbecue et les transats dans le garage. Le ventre pour que les collègues ne nous ressortent pas « tu n’aurais pas pris un peu ? ». Sa colère en voyant que le chef est toujours aussi con. Ses blancs moutons, si on est bergère.

<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 > >>