Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jlgdu54

Il y en a qui sélectionnent les grains de café, d'autres des JLGeades...

Il y en a qui sélectionnent les grains de café, d'autres des JLGeades...

Seizième retour sur ma production de JLGeades du passé avec une sélection d'une vingtaine par mois et par moi.

Donc, Je vous en passe, et des meilleures, revient aujourd'hui sur les JLGeades parues en octobre 2015.

Il y en a toujours 20, sans ordre de préférence et sans additif de synthèse.

Elles sont néanmoins numérotées, pour vous permettre, si vous étiez étonnamment sympas, de me faire retour de vos préférées, soit en commentaire sur ce blog, soit par Twitter @jlgdu54.

  1. Mon rêve de cette nuit n’était pas terrible, je me suis même endormi sur la fin.
  2. Qu’il est dur de trahir quand on n’a pas d’amis !
  3. Je n'ai aucun ennemi connu, que des amis qui me détestent.
  4. Un groupe d’imbéciles comprendra des idiots. Mais pour comprendre des intellectuels, il aura plus de mal.
  5. Le maître-nageur victime d’un licenciement sec.
  6. L’affaire aumône expliquerait la sexualité ecclésiastique.
  7. Ce colis, que le diable l’emporte.
  8. Ma femme porte sur les églises un regard vitraux.
  9. Dans la scène du film avec la voiture au ralenti, je me suis fait doubler.
  10. On parle de coiffures soignées, alors que ce sont les calvities qu’il faudrait soigner.
  11. Licenciement de tous les cols blancs au Crédit à gris cols.
  12. Ma célébrité est restée totalement clandestine.
  13. Un imbécile qui s’approche, c’est inconvenant.
  14. Le matin venu, l’insomniaque sans nuit.
  15. Cultiver des fraises permet de faire des économies d’échelle.
  16. En Sicile, les gens se taisent par peur du silencieux.
  17. Les éléphants sont condamnés par ceux qui prennent leur défense.
  18. Le bac et le permis, c’est comme le suicide, si tu les réussis du premier coup, tu ne retentes pas après.
  19. Guillotine : objet tranchant du premier cou.
  20. Mes convictions profondes sont plutôt creuses.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article