Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jlgdu54

Toutes les personnes présentes sur cette photo sont  heureusement indemnes.

Toutes les personnes présentes sur cette photo sont heureusement indemnes.

Une semaine marquée par le vendredi 13 le plus meurtrier de notre histoire.

Jusqu'à ce vendredi soir terrifiant, nous avions encore le sentiment de vivre en paix, malgré le 7 janvier 2015. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas.

15 JLGeades étaient venues augmenter ma collection personnelle, surtout écrites le 11 novembre, dernier jour férié juste avant la guerre.

Elles ne seront pas publiées.

Le deuil et l'humour se fréquentent rarement.

"On n'a plus le coeur à ça". Les sites d'humour suspendent (temporairement) leurs blagues et il y a deux causes à cela : par décence et surtout par manque d'inspiration.

Twitter a été envahi par les avis de recherches ou les annonces de décès au Bataclan. Qui oserait y faire de l'humour en ce moment ? En cherchant, on en trouve encore, mais ils sont cent fois moins nombreux ce week-end que le précédent.

Comment ne pas comprendre que tout a changé quand on voit tous ces visages souriants de jeunes gens apparaissant dans des Tweets non pas de déconne, mais d'avis de recherche, puis d'avis de décès ?

Ce qui a changé.

Daesh a cette fois attaqué le peuple français et pas seulement des caricaturistes ou des militaires.

Daesh a attaqué le sport, la musique, les terrasses, les bars, les restaurants et Paris. C'est clairement la joie de vivre à l'occidentale qu'ils exècrent.

Ils aimeraient bien qu'on les laisse bafouer les femmes, détruire toute culture, décapiter des otages sans aller les bombarder. Et donc, ils nous le font payer, car ils ont le moyen de porter la guerre chez nous, ils ont fanatisé un grand nombre de jeunes gens et ont de l'argent pour les former et les armer.

Le monde entier (ou presque) est en compassion pour la France, certes, mais des attentats en Irak ou la guerre en Syrie ont fait beaucoup plus de tragédies et de morts, sans que les chaînes d'info en continu ne diffusent plus que cela, sans que l'opéra de Sydney ne soit aux couleurs du drapeau syrien.

Nous pouvons être fiers qu'une vie de Français soit considérée bien plus qu'une vie de Syrien dans les media américains ou européens, mais est-ce vraiment le cas ?

Pouvons-nous être fiers que nos villages ruraux soient souvent unanimes à rejeter l'accueil de migrants ?

Un jeune qui a subi des sévices sexuels dans son enfance est souvent lui-même un bourreau à l'âge adulte.

L'injustice est partout sur la planète, car ce sont toujours les rapports de force qui prévalent dans nos sociétés ou nos rapports internationaux.

La violence appelle la violence, l'injustice incite à la vengeance, et donc les années à venir ne seront pas des années de paix et NOTAMMENT CHEZ NOUS.

Ce qui n'a pas changé.

Alors que des milliers de gens pleurent leurs proches disparus, certains politiques très à droite critiquent le gouvernement, demandent des démissions, et ne voient donc que leur intérêt politique, oubliant d'avoir de la compassion ou de faire simplement semblant d'en avoir.

Je prédisais samedi midi que les Républicains américains ne tarderaient pas à tirer parti des attentats parisiens pour renforcer le lobby des armes aux USA. Le soir-même Donald TRUMP affirmait que si les Français avaient été armés, les attentats auraient connu une autre issue, oubliant que Daesh est loin de faire autant de victimes en France que les Américains armés aux USA.

On voit que les engrenages vont tous dans le mauvais sens.

Il n'y a que les peuples qui peuvent nous sauver.

Malheureusement, sauf retournement que j'appelle de mes voeux, le peuple français s'apprête à voter massivement pour l'extrémisme de droite, pour le populisme, pour ceux qui attisent les peurs et qui prétendent que la France pourrait vivre heureuse en se repliant sur elle-même.

Conclusion.

J'aimerais trouver un ami qui puisse dissuader mon pessimisme.

Ce qui aurait pu se passer au Stade de France vendredi, c'est que les explosions provoquent l'évacuation des spectateurs et que les kamikazes se fassent exploser au milieu de la foule provoquant des centaines de morts. Ouf, on l'a échappé belle cette fois-ci. Mais demain ?

En attendant, l'humour nous sera toujours bien utile pour survivre en milieu lugubre.

Yves Hirschfeld est l'exemple même de la finesse dans l'humour comme dans l'effroi.Yves Hirschfeld est l'exemple même de la finesse dans l'humour comme dans l'effroi.

Yves Hirschfeld est l'exemple même de la finesse dans l'humour comme dans l'effroi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article