Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jlgdu54

Les JLGeades de la semaine.

Une semaine finalement prolifique, peut-être due à une météo qui incitait plus à couver l'ordinateur qu'à courir les forêts.

Donc, si vous aussi "bénéficiez" d'une météo automnale, vous avez tout loisir de lire les 68 JLGeades ci-après.

  1. Le matin, la première chose qu’on fait au réveil, c’est de l’éteindre.
  2. Un hebdomadaire ne peut pas avoir deux boss.
  3. La tuile, ce serait que mes créanciers me réclament leur ardoise.
  4. Au nord de la France, ne buvez pas la météo, elle n’est pas potable.
  5. Avec la couverture nuageuse, le touriste est dans de beaux draps.
  6. On entend partout « tous pourris », en fait il ne faut pas sombrer dans l’amalgame, il y a quand même un été correct sur trois.
  7. Je prie ceux qui me suivent de bien vouloir m’excuser si je leur passe devant.
  8. Un pickpocket est quelqu’un qui se ballade les mains dans les poches.
  9. Devant une telle censure, je reste interdit.
  10. La Sécu ne rembourse que les presbytes, pas les casse-couilles.
  11. Les salariés chez Orange ne doivent pas abuser des pauses café. L’abus de jus d’Orange est cause de diabète.
  12. Le brie de Meaux n’est pas un analgésique.
  13. Un analgésique n’est pas un lubrifiant pour sexualité débridée.
  14. Une sexualité débridée ne s'interdit pour autant pas l'accouplement avec des Asiatiques.
  15. « Je me tais » est un cas rare de présent ayant valeur de futur proche.
  16. Entre tuer de sang-froid et tuer deux cents fois, la différence se ressent surtout dans le chiffre d’affaires des pompes funèbres.
  17. Si j’arrive en pétard, je repars toujours râleur.
  18. Une pluie qui a du caractère, c’est une pluie battante.
  19. Il est extrêmement rare qu’après avoir mangé une pizza, on en redemande une deuxième. C’est en fait un plat peu recommandable.
  20. Vous cherchez un moyen de faire un bond dans le futur ? Dormez !
  21. Et si vous rêvez en plus, vous ferez un bond dans le n’importe quoi.
  22. Ce que l’on appelle aujourd’hui amour platonique, du temps des Grecs, cela s’appelait Platonikpa.
  23. Ce qu’elle aime bien chez les charcutiers, ce sont leurs pratiques cochonnes.
  24. L'amour platonique, c'est quand la fille t'envoie sur les roses. Sinon, elle t'envoie sur l'Eros.
  25. Réussir deux fois un suicide apparaît quand même un peu problématique.
  26. La réputation des établissements psychiatriques français n’est plus à faire. Du coup de nombreux étrangers demande l’asile chez nous.
  27. J’ai complètement zappé la date du vide-greniers : j’ai perdu une bonne occasion d’en faire des mauvaises.
  28. Quelqu’un qui prend du recul n’est pas un obsédé sexuel.
  29. Mesdames, sachez faire la différence entre prendre du recul et reprendre du cul.
  30. Les jeux de mots que je trouve en me rasant ne sont pas forcément rasoirs.
  31. Pour moi, c’était un inconnu, je dois bien le reconnaître.
  32. Il faut toujours peindre son bateau avec des couleurs claires, car un bateau sombre…
  33. La météo narine, c’est à vue de nez !
  34. Ta pâleur, lui dis-je. 11h00, me répondit-elle.
  35. Le personnage qui incarne le mieux la Révolution française, c’est Robespierre. Et la Restauration ? - Bocuse ?
  36. Il y a 3 Danois célèbres : Kierkegaard, Andersen et… Béring qui mérite forcément d’être un des trois.
  37. Je l’ai appelée ma poule, parce qu’elle est câline assez.
  38. Je reviens de la pêche aux moules. Je suis moulu. Demain, je fais la pêche aux coques.
  39. Comment peut-on se prétendre SDF et disposer d’un logement de fortune !
  40. La presse n'y voit pas toujours clair. La presse homo, peut-être pas, mais la presse bi, si.
  41. Humour cultivé : un agriculteur qui cherche à se marier n’est pas loin du pré somptueux.
  42. Avec toutes ces gouttes qui se précipitent, le mois doute et se dépite.
  43. On verra rarement un chimpanzé avec des béquilles, mais éventuellement avec des atèles.
  44. Ce n’est pas souffrir que d’aimer souffrir. Ce n’est pas médire que d’aimer mes dires.
  45. A Saint-Quentin, depuis que l’Oise bat l’Aisne, on dit c’est assez.
  46. Pour ceux qui veulent faire un repas tout poisson, rappelons que des sandres avant la raie, ce n’est pas conseillé.
  47. Les Suisses nous disent depuis toujours qu’il n’y a pas le feu au lac. On y trouve quand même des sandres dedans.
  48. On se sépare à cause des travaux dans notre rue, on ne s’entendait plus.
  49. Il tournait ses films pornos avec beaucoup d’hardeurs.
  50. Une grippe n’est vraiment carabinée, que si elle est soignée par un carabin.
  51. Je suis un con et réciproquement, vous me suivez ?
  52. Qu’un moche dise du mal, peu importe, mais se faire chambrer par un mec canon, ça met du beau moqueur.
  53. Pour entonner un requiem, il faut une oraison valable.
  54. Un tétraplégique est pour autant capable de parler couramment et de dire des conneries à tour de bras.
  55. L’impasse est une extinction de voie (humour sans issue).
  56. Faudrait être marteau pour lancer la perche.
  57. Pont à piles dans le secteur ?
  58. Cerf vidé, les brames en tombe.
  59. Certains moines passent à la Trappe.
  60. J’ai eu l’occasion d’acheter du neuf.
  61. Ça peut faire orifice de trou.
  62. Lutte intestine entre spécialistes du côlon.
  63. Un amour aveugle né d’un malentendu.
  64. Repassage raté : il vaut six fers.
  65. L’horizon ne se voit que de loin.
  66. Joseph, il ne pensait pas cocu.
  67. Le chimiste musicien le tuba essaie.
  68. Refuser de vieillir, ça sous l’âge.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article