Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jlgdu54

Il n'y a rien de plus sérieux et en même temps de plus drôle que se pencher sur les figures de style du langage humain.

Les Grecs anciens nous ont légué toute une tripotée de mots savants pour décrire des façons de s'exprimer (la rhétorique).

Amusons-nous un peu à en découvrir quelques spécimens intéressants. Pour vraiment savoir le sens de ces mots bizarres, je vous renvoie à votre pote Google.

Je tiens ici à informer la génération Y qu’un linguiste qui parle d’allophones ne collabore ni avec Samsung, ni avec Apple. Et s’il parle de phonèmes, il ne travaille pas dans un restaurant asiatique.
Un but acrobatique de Zlatan rend mieux à la télé qu’à la radio, ou alors votre commentateur RTL maîtrise super bien l’hypotypose. Car l’hypotypose n’a rien à voir avec une halte pendant une course d’hippopotames, mais permettait à Pierre Albaladéjo et Roger Couderc de pratiquer le transistor à images (pour les plus anciens).
Pour manier la symploque, encore eût-il fallu que vous maîtrisassiez l’anaphore et l’épiphore.
Exemple d’homéotéleute : il m’accule dans le vestibule, j’ai peur qu’il m’… Précision : homéotéleute désigne la figure de style, pas le pervers.
Pour finir ce premier volet, voulez-vous que je vous explique la différence concrète entre une hypozeuxe et un homéoptote ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article