Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jlgdu54

Un match madrilène inter-quartiers en finale de Champions League...

Un match madrilène inter-quartiers en finale de Champions League...

En 59 ans, la finale de C1 n'avait pas encore opposé deux clubs de la même ville, ce sera fait le 24 mai 2014, en péninsule ibérique qui plus est. C'est l'occasion de publier quelques statistiques sur les 59 finales et les 118 finalistes de la compétition phare des clubs européens.

A noter que la formule de la Champions League (introduction des poules à compter de la saison 1992-1993) offre beaucoup plus de probabilités que s'affrontent en finale deux clubs du même pays depuis la saison 1998-1999. Jusqu'en 1997-1998, n'avaient accès à la compétition que les vainqueurs de chaque championnat national et le vainqueur de l'édition précédente. Ainsi en 1964, l'Inter aurait pu rencontrer l'AC Milan (vainqueur de l'édition 1962-1963) en finale, mais ce fut une finale AC Milan-Real, le Real ayant éliminé l'AC Milan en quarts de finale.

L'Espagne la plus forte.

  • L'Espagne remportera le 24 mai son 14ème titre en 59 ans, et devancera ainsi de deux victoires l'Italie et l'Angleterre.
  • Suivent l'Allemagne avec 7 victoires, les Pays-Bas avec 6, le Portugal 4, la France 1, comme l'Ecosse, la Roumanie et la Serbie.
  • Il n'y a donc que 10 pays qui ont eu la joie d'au moins une victoire en C1.
  • Trois autres pays se rajoutent au palmarès des finalistes, avec un finaliste chacun, mais pas de victoire : la Belgique, la Grèce et la Suède.

Milan et Madrid, les villes des champions.

  • La ville de Madrid va conquérir son 10ème titre en 2014, égalant le total de la ville de Milan (AC 7 + Inter 3).
  • L'Espagne rajoute cette année 2 finalistes à son total et se rapproche avec 24 du total de l'Italie qui en est à 26.
  • Nous avons 4 pays qui se détachent en nombre de finalistes : Italie 26, Espagne 24, Angleterre 19 et Allemagne 17.
  • Viennent ensuite 3 pays "moyens" le Portugal 9, les Pays Bas 8 et la France 6.

En finale, mieux vaut être supporter hollandais que français.

  • Des pays qui ont remporté la C1, les Pays-Bas ont le meilleur taux de réussite en finale avec 75% (6 sur 8), la France le moins bon avec 17% (1 sur 6).
  • En 2ème position, on trouve l'Angleterre avec 63% (12 sur 19).
  • En 3ème position, on trouve l'Espagne, qui paradoxalement va reculer cette année sur la statistique (de 59% à 58% : 14 sur 24).
  • Pays-Bas, Angleterre et Espagne sont les trois seuls pays à avoir connu plus souvent la victoire que la défaite en finale de C1.
  • En dehors de la France, trois pays ont remporté une C1, tous avec 50% de réussite : l'Ecosse avec le Celtic, la Roumanie avec le Steaua et la Serbie avec Belgrade - victoire de l'Etoile Rouge et défaite du Partizan.
  • Non seulement les supporters hollandais ont été les moins souvent déçus en finale, mais les trois équipes néerlandaises ayant été finalistes ont chacune connu plus de victoires que de défaites : Ajax 4-2, Feyenoord et Eindhoven 1-0.

Combien d'équipes n'ont connu que la victoire en finale de C1 ?

  • Six, dont 2 équipes avec 2 victoires : Nottingham Forest et Porto, et 4 équipes à avec une seule participation, mais victorieuse : Aston Villa, Feyenoord, Eindhoven et l'Etoile Rouge de Belgrade.
  • Deux équipes ont connu deux finales et autant de défaites : Reims et Valence. L'Atletico peut les rejoindre en cas de défaite le 24 mai 2014.
  • Treize équipes n'ont connu qu'une seule finale et l'ont perdue : 3 Italiennes (Fiorentina, AS Rome et Sampdoria), 3 allemandes (Francfort, Monchengladbach et Leverkusen), 2 anglaises (Leeds et Arsenal), 2 françaises (Saint-Etienne et Monaco) et 1 belge (Bruges), 1 grecque (Panathinaïkos), 1 suédoise (Malmö).

Les chanceux et les moins chanceux.

  • Le record de défaites en finale appartient à 3 clubs avec 5 échecs : Bayern (50% de réussite), Juventus et Benfica (29% de réussite seulement à 2 sur 7).
  • Le Real est à 75% de réussite (9 sur 12) avant sa finale 2014; ce sera 77% en cas de victoire et 69% en cas de défaite.
  • Le Real est premier au nombre de C1 remportées avec 9 ou 10, puis on trouve l'AC Milan avec 7 victoires (64% de réussite, 4 défaites), le Bayern avec 5 victoires (50% de réussite, 5 défaites) et Liverpool avec 5 victoires (mais 71% de réussite, 2 défaites seulement).
  • Suivent à 4 victoires : l'Ajax avec 67% de réussite (2 défaites) et le Barça avec 57% (3 défaites).
  • Les deux équipes qui ont gagné 3 fois (l'Inter et Manchester United) ont le même taux de réussite de 60% (2 défaites).

L'Espagne souvent en finale, mais avec peu de clubs.

  • L'Angleterre est le pays qui a eu le plus de clubs différents (7) en finale de C1 : Liverpool, Manchester United, Nottingham, Chelsea, Aston Villa, Leeds et Arsenal.
  • L'Italie en a eu 6 avec le Milan AC, l'Inter, la Juventus, la Fiorentina, l'AS Rome et la Sampdoria, comme l'Allemagne avec le Bayern, Dortmund, Hambourg, Monchengladbach, Francfort et Leverkusen.
  • Viennent ensuite l'Espagne et ... la France avec 4 participants différents, mais pas la même réussite : le Real, le Barça, l'Atletico et Valence ont disputé 24 finales et ramené 14 titres, alors que Marseille, Reims, St Etienne et Monaco n'ont conquis qu'un seul titre en 6 finales.

Les clubs champions.

  • L'Atletico sera peut-être le 23ème club à remporter la C1.
  • Les Anglais comptent 5 équipes vainqueurs de la C1 : Liverpool, Manchester United, Nottingham Forest, Chelsea et Aston Villa.
  • Les Italiens ont 3 champions (Milan AC, Inter et Juventus), comme les Allemands (Bayern, Dortmund et Hambourg) et plus surprenant les Néerlandais (Ajax, Feyenoord et Eindhoven). L'Espagne pourrait rejoindre ces trois pays en cas de victoire de l'Atletico en finale 2014.
  • Le Portugal a deux clubs champions : Benfica et Porto, tous deux avec deux trophées, sauf qu'il a fallu 7 finales à Benfica pour y parvenir et deux seulement pour Porto.
  • On pourrait penser pour Benfica qu'il ne faut jamais désespérer et que la victoire finit toujours par sourire à force de tenter. Pas du tout, Benfica a gagné ses deux premières finales en 1961 et 1962 et a perdu les autres de 1963 à 1990.
  • Les 9 ou 10 titres du Real ne sont pas répartis équitablement sur les 6 décennies. Le club gagna les 5 premières éditions et attendit ensuite 6 ans pour la 6ème victoire (en perdant deux finales entre temps) et 32 ans pour la septième (une seule finale pendant cette période). De 1998 à 2002, le Real gagna 3 titres en 5 ans, et depuis le club attend sa "decima".

La formule Champions League a tout changé.

  • Très souvent, on a assisté à des périodes d'hégémonie d'un seul club : Real 1956-1960, Benfica 1961-1962, Inter 1964-1965, Ajax 1971-1973 (ah ! l'Ajax !), Bayern 1974-1976, Liverpool 1977-1978, Nottingham Forest 1979-1980, AC Milan 1989-1990. Mais depuis la formule Champions League, ce n'est plus arrivé, aucun vainqueur n'a pu gagner le trophée deux fois de suite.
  • Les grandes équipes ne sont pas éternelles, elles connaissent des cycles. Comme l'AC Milan de 1993 à 1995 ou la Juventus de 1996 à 1998 par exemple qui ont disputé 3 finales consécutives, toutefois pour un seul titre à chaque fois.
  • Depuis 1999, la concurrence est plus rude et les grandes nations du football européen vous opposent désormais 3 ou 4 adversaires redoutables contre un seul auparavant. Le Bayern de 2010 à 2013 a cumulé 3 finales pour n'en gagner qu'une. De 2006 à 2011, le grand Barça a gagné 3 finales sur 6, mais jamais à la suite, presque comme le Real de 1998 à 2002 (3 victoires non consécutives en 5 ans).
  • La suite pourrait encore nous réserver des surprises avec notamment l'arrivée de nouveaux riches et la mise en place du fair-play financier.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article