Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jlgdu54

  • L’année peut-elle se passer de mois ?
  • Une explosion a quelque chose détonnant.
  • Un agriculteur cinéphile rêvait des tracteurs.
  • Le cheminot l’étreint sans crier gare.
  • Avec l’âge, hélas, ma mie s’encroûte.
  • Si tu souris, bienvenue par minou.
  • Il ne sert à rien de râler contre le fisc : il est sourd comme impôt.
  • Son projet de luxure en est à l’état débauche.
  • Scier du bois, c’est plein dans bûches.
  • L’instituteur cycliste est maître des cols.
  • Selon Socrate, Platon était une tête d’émule.
  • Un arbitre doit-il sanctionner un ailier pour ses débordements ?
  • Il a passé un drop au débotté.
  • Les All Blacks, un adversaire implacable...
  • Mon œdipe recherche le mythe décisif.
  • Avec un cerf teint des daims.
  • Ils s’étaient mariés en sale défaite.
  • Pour l’atout seins, elle a bien voulu dégrafer son soutien-gorge.
  • A l’apéritif, forcément la muse gueule.
  • Ta pensée comprend ce que tu ne dis pas.
  • S’enrichir selon Rybéry, sans des pensées.
  • Le compagnon, c’est l’ami de pain.
  • L’abbé Quille avait évidemment les boules.
  • Une cuisine très simple, salez pâtes !
  • Pour mon enterrement, je vous préviens, je serai sans concession.
  • La plupart des chats ont une chatte. C’est l’effet minet.
  • Combien un riche vaut-il de pauvres ?
  • J’ai des doutes sur l’intelligence de ma femme. Elle est quand même la seule femme à m’avoir épousé.
  • Il a pu terminer son cours de géographie sans histoire.
  • Une douleur sourde peut rester muette.
  • En cas de scène de ménage, c’est souvent la femme qui est au bout du rouleau…à pâtisserie.
  • Je serai incinéré. Sans commentaire.
  • Il a piloté l’avion sans zèle.
  • Maintenant tu fermes en maintenant ferme.
  • Un philosophe, c’est des pensées pour des pensées. Un acheteur compulsif, c’est dépenser pour dépenser.
  • Une bonne glace, ça mérite réflexion !
  • Une série de pompes, ça mérite re-flexion !
  • Percepteur : un type qui en impose.
  • C’est plutôt bien fée pour elle.
  • Le trophée du camembert trop fait.
  • Ce canard n’était pas avare de confit dense.
  • Confit dense pour confit dense, je reprendrais bien un peu de canard !
  • Hollande risque-il de la prison ferme pour cause de mollesse ?
  • A 30km de Nancy, au pied de la colline de Sion se trouve le village de Praye. Tout ça pour vous dire que si vous embêtez les Lorrains, ils peuvent faire Praye-Sion en quelques minutes.
  • Routes enneigées : les difficultés sans chaîne.
  • Puisqu’il y a le coq ovin, pourquoi pas un mouton aviaire ?
  • Les chœurs de l’armée chantent-ils forcément en canon ?
  • Je suis au-dessus des bars trente verres sales.
  • Un restaurateur qui refile du mou à ses clients risque-t-il la prison ferme ?
  • En matière de cercle d’amis diamétralement opposés, j’en connais un rayon.
  • Un immense hangar occupé par un garage automobile, c’est une sorte de grande surface de réparations.
  • Mais j’y pense, pourquoi le Stade Malherbe de Caen n’opte-t-il pas pour une pelouse synthétique ?
  • Gagner le match, dans le stade, ils étaient tous pour, mais il y a eu un contre…
  • Quand le chat n’est pas là, mon sourire est dense.
  • Dans ce tas d’imbéciles, j’me comprends.
  • Entre riches et pauvres, l’argent trie.
  • Dans notre société, il y a les riches qui ne sont pas dessous et les pauvres qui n’ont pas de sous.
  • Le dépeceur a été poussé dans ses derniers retranchements.
  • J’utilise toujours ma tablette avec applications.
  • Quand votre mobile n’a plus de couverture, avouez que vous êtes dans de beaux draps !
  • C’est rageant de subir une repartie qu’on n’a pas vu venir.
  • Nichons-nous plantureusement dans un humour seins !
  • Un glaçon, c’est congélo. Fondu, c’est con j’ai l’eau.
  • Comme quoi, se garder dans la glace et se regarder dans la glace, ça n’a rien à voir.
  • Dans l’affaire des bébés congelés, on naît dans le déni de grotesque.
  • Il est possible de monter très tard sur les tréteaux.
  • Je voulais travailler chez France Télécom, mais j’ai décroché.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article