Disséquons les conférences #RéveillûreTôtive de la semaine !

Publié le par jlgdu54

Les salles des conférences de la semaine nous ont promené d'un bout à l'autre de la Route 66.

Les salles des conférences de la semaine nous ont promené d'un bout à l'autre de la Route 66.

Pour ceux qui ne connaitraient pas : l'annonce quotidienne de la #Conférence RéveillûreTôtive est consultable sur Twitter @the_real_jerome

 

Semaine du lundi 26 juin au dimanche 2 juillet 2017.

 

Horaire de l’annonce    

Moyenne de la semaine à 2h44.

Attention, cette semaine, c’est du lourd, du très lourd, inversement proportionnel à la légèreté du sommeil de Jérôme, car chaque heure mentionnée dans la rubrique est un record de tôtivité !

Nous battons le record de l’heure moyenne de parution de l’annonce de la conférence Réveillûre Tôtive avec 2h44 (le précédent record avait été établi il y a trois semaines avec  3h13).

Mais aussi le record du jour le plus tôtif avec un très soyeux 2h02 (le record précédent à 2h12 n’aura tenu qu’une semaine). Le tout nouveau record reste sur le mercredi, qui s’affirme comme le jour des lève-tôt.

Et enfin, on égale le record de tôtivité du jour le moins tôtif de la semaine avec 3h47.

Nous n’étions pas sur le même fuseau horaire que lors de la troisième semaine de janvier 2017, dont l’horaire moyen de la conférence était de 6h41. Cela nous fait quand même quatre fuseaux horaires de différence !

La plus tôtive : le mercredi à 2h02.                         

La moins tôtive : le samedi à 3h47.                        

 

 

Contenu des conférences 

Nous avons vécu une semaine relativement pauvre sur le thème de la bouffe, puisqu’on a pointé seulement 12 mots s’y référant, dont les amusants « carnivore » et « torréfacteur ».

Dans les 9 objets recensés, on notera la présence du matelas et des piles alcalines, chères à Polnareff (« âles cââli-ines »).

Le thème animalier revient 7 fois cette semaine, ce qui est bien pratique pour calculer la moyenne journalière. On a trois bestioles qui nagent et quatre animaux terrestres dont un dinosaure, dont la forte corpulence est compensée avantageusement par la petite taille des autres : puce, poulet  et zébu … nain.

On recense pas moins de 10 termes évoquant les métiers, dont trois métiers liés, à nouveau. Je relèverai le journaliste-vitrier (probablement un petit jeune qui travaille sur Windows). Pour arriver à 10, on a un prêtre et un novice, mais aussi le verbe vinifier.

J’ai la douleur de vous informer qu’il n’y a aucune référence géographique cette semaine, je le déplore comme vous. Une petite consolation viendra édulcorer cet amer constat (voir plus loin le nom des salles).

Nous avons cette semaine nos 7 verbes hebdomadaires,  avec  4 verbes du 1er groupe et 3 du troisième groupe. Le 2ème groupe n’a aucun représentant.

Rire est le seul verbe intransitif de la bande, mais, ô surprise, il est utilisé à bon escient.

Pour finir, nous avons eu droit à deux acronymes (AOC et PV) et à un nombre (47).

 

Le nom des salles 

Une semaine dont la thématique était consacrée à 7 villes US traversées par la célèbre Route 66 et où sont nées les 6 personnalités honorées d’un nom de salle et où se déroule l’intrigue d’une série TV dont est issu le personnage fictif de la salle du 30 juin.

Par ordre d’apparition, nous avons donc Chicago, Saint Louis, Duncan (Oklahoma), Amarillo (Texas), Albuquerque, San Bernardino et Los Angeles.

Au final, cela nous donne 6 célébrités nées entre 1906 et 1973 (deux sont encore en vie). On a un joueur de baseball, une chanteuse et une actrice et des acteurs. On aura noté que l’actrice et la chanteuse nous sont livrées sous leur nom de ville, alors que seul leur alias nous est familier.

 

Les trouvailles à perdre au plus vite 

Arbitrairement, on pourra citer :

  • Poulet aux piles alcalines (ce remake minimaliste de RoboCop n’a aucun avenir)
  • Prêtre  pour cadenas (l’Evêché de Strasbourg nous fait savoir que l’Eglise catholique prône l’ouverture et non pas le repli sur soi, alors que le collectif des couturières de Pfastatt est pour le repli sur soie)
  • Péniche de cour d'école (qui dit péniche, dit plan d’eau et donc risque de noyade à la fois des enfants et du budget de l’éducation nationale).

                                                                  

Les trouvailles à peut-être conserver

  • Principe actif de placébo (le principe même du placebo est d’être actif sans rien faire, il était temps que le morphinomane Jérôme le reconnaisse !)
  • Novice avec 47 ans d'expérience (voilà un phénomène de la 2ème partie du XXIème siècle qu’il était bon de signaler dès à présent : premier job à 30 ans, retraite à 77 ans, les bébés d’aujourd’hui seront des retraités novices après 47 ans de labeur)
  • Béton AOC (il est grand temps de faire reconnaître le savoir-faire français de Vinci, Bouygues, Eiffage et bien d’autres : bétonnons la planète, mais bétonnons français !)

 

 

A ne pas manquer de remarquer

Il faut bien reconnaître que les annonces des Conférences Réveillûre Tôtive s’honorent de thèmes qui se veulent plus loufoques les uns que les autres.

Par contre, si la logique et l’ordre établi étaient sciemment bafoués, l’orthographe restait jusqu’ici cantonnée dans une rigueur toute réglementaire.

Et que ne constatons-nous pas cette semaine ? Pas moins de deux imprécisions orthographiques !

Les aviez-vous repérées ?

La première tient de la faute de frappe, puisque « aux fil dentaire » contient bizarrement un facteur X des plus incongrus.

La deuxième a été signalée le 30 juin par un lecteur zélé, ce qui a fait basculer son auteur dans une contrition qui faisait peine à voir : « S'est vrai. Honte à moi », a-t-il avoué, après son inventif « serumen » qu’il avait imprudemment écrit au lieu de « cérumen » Visuellement, ça ne collait pas, ce qui m’avait mis, moi aussi, la puce à l’oreille.

Notons qu’il y aurait pu y avoir une troisième faute, car on peut écrire en français le terme latin « placebo » avec un accent aigu sur le « e » depuis 1990 seulement. Le Tweet étant du 30 juin 2017, le calendrier plaide en faveur de la mansuétude du jury. Ça s’est joué à 27 ans près !

 

 

Les 7 annonces de la semaine

2/7 : péniche de cour d'école, brochet au béton AOC : vinifier un gériatre-torréfacteur débute salle Robert Stack

1/7 : architecte-cameraman, pâtes aux fil dentaire : lamer un cardigan troglodytique débute salle Shawn Estes

30/6 : principe actif de placébo, joue de puce au jus de serumen : rire d'un fusil diurne débute salle Gus Fring

29/6 : imprimante en rutabaga, homard au PV de stationnement : poindre un whisky-mazout débute salle Tula Finklea

28/6 : novice avec 47 ans d'expérience, turbot en costume en lin : poudrer un zébu nain débute salle Ron Howard

27/6 : matelas carnivore, poulet aux piles alcalines : suivre un sorbet-frit débute salle Freda Josephine McDonald

26/6 : prêtre pour cadenas, dinosaure philatéliste : calibrer un journaliste-vitrier débute salle John Belushi

Publié dans Réveillûres

Commenter cet article