Disséquons les conférences #RéveillûreTôtive de la semaine !

Publié le par jlgdu54

Cette semaine, c'est Michel Jonasz en tant qu'acteur qui est mis à l'honneur (ici avec Clémentine Célarié).

Cette semaine, c'est Michel Jonasz en tant qu'acteur qui est mis à l'honneur (ici avec Clémentine Célarié).

Pour ceux qui ne connaitraient pas : l'annonce quotidienne de la #Conférence RéveillûreTôtive est consultable sur Twitter @the_real_jerome

 

Semaine du lundi 10 au dimanche 16 juillet 2017.

 

Horaire de l’annonce    

Moyenne de la semaine à 4h26.

Voilà enfin une semaine sans record majeur !

Mais vous me direz avec votre logique implacable qu’il est de plus en plus difficile de battre en tôtivité les records en place : 1h15 pour le jour le plus tôtif et 2h44 pour la semaine la plus tôtive. Comme vous avez raison ! Il y a encore deux semaines, le lever de ce samedi aurait constitué le record absolu, alors qu’il échoue à 44 minutes du record établi la semaine passée.

Cette semaine, Jérôme a mis les moyens pour qu’on ait une moyenne très moyenne.

Expliquons-nous : il y a plus de quatre heures entre le lever le plus tôtif et le plus tardif, on a donc fait fort dans les deux extrêmes.

Ainsi, on ne s’était plus levé aussi tardivement un jeudi depuis le 2 février.

Et on ne s’était, à l’inverse, jamais levé aussi tôtivement un samedi  (record battu avec 1h59).

La plus tôtive : le samedi à 1h59.                            

La moins tôtive : le jeudi à 6h11.                             

 

Contenu des conférences 

Côté bouffe, à nouveau et seulement 12 mots à se mettre sous la dent.

Les « gouda » et « camembert » de la semaine dernière ont laissé la place à un très neutre « fromage » (de DS 19, de surcroît).

On est faiblard sur les métiers ces jours-ci. Comme ils ne sont que quatre, je peux les citer : pêcheur, comptable, cariste et pâtissier.

Dans les 12 objets recensés, on observera une belle diversité, puisqu’on va du peu encombrant surligneur à la DS 19.

Le thème animalier est un peu plus copieux cette semaine avec  7 occurrences, dont 3 poissons, deux insectes et deux mammifères. Vous noterez que le côté copieux est exclusivement le fait des poissons (sardine, anchois, mérou), vous êtes moins nombreux à croquer de la fourmi, du scarabée, du setter irlandais ou du rat.

Quantitativement, je ne me plaindrai pas des 4 références géographiques. Par contre, je déplore que le concepteur des conférences s’acharne à n’utiliser la géographie qu’à des fins rigolardes en jouant de contrastes ou d’impossibilités. Le setter irlandais du Mali, ça fait rire Môssieur Jérôme, de même que le cocotier himalayen ou le rhum ukrainien.

Nous avons bien nos 7 verbes à l’infinitif cette semaine,  quatre verbes du 1er groupe, mais deux du 2ème groupe et un seul du 3ème groupe, ce qui est peu commun.

Mais on remarquera cette fois-ci une flopée de verbes au participe passé : grillé, enragée, meringué et éclaté. On a même gelée, mais utilisée en substantif.

On retrouve cette semaine deux utilisations de nombres avec la DS 19 et le 0,05 watt.

 

Le nom des salles 

Une semaine consacrée aux personnages fictifs joués par Michel Jonasz, que ce soit pour le cinéma ou la télévision, de 1987 à 2017.

 

Les trouvailles à perdre au plus vite 

Arbitrairement, on pourra citer :

  • Balai allergique à la poussière (D’abord, les objets ne souffrent pas d’allergies, ce sont les êtres vivants. Et puis, irait-on imaginer un cégétiste allergique à la grève ?)
  • Cocotier himalayen (il y en a des factices installés dans le hall de certains hôtels du Népal, mais globalement le cocotier en pleine terre n’a pas de réel avenir là ou Eve reste)
  • Un iPad éclaté (cette récente occupation enfantine Hirschfeldienne n’est certainement pas à propager dans le public. Ne pas confondre tomber dans les pommes d’api et faire tomber l’Apple de Papy).

                                                                  

Les trouvailles à peut-être conserver

  • Surligneur transparent (c’est le type même de l’idée géniale, qui part d’une tentative humoristique, certes, mais qui pourrait aboutir à un business fulgurant, qui va enfin permettre de surligner les textes écrits à l’encre sympathique )
  • Chemise en bois de mérou (je pense franchement que ça peut se vendre.  Déjà le concept de chemise en bois, cela fait écolo responsable, mais en plus le mérou apporte une connotation grand large, positive, à condition que le mérou soit bio)
  • Jus de bon-point (on tient enfin la fameuse potion magique ou boisson énergisante pour étudiants passant le brevet ou le bac : « avec le jus de bon-point, dopez vos résultats scolaires, ne pas administrer aux enfants de moins de 36 mois »)

 

 

A ne pas manquer de remarquer

On avait déjà observé le phénomène la semaine précédente, à savoir un passage à la date suivante effectué par Twitter un peu selon l’humeur ou du moins pas de la même façon dans l’historique des Tweets que dans le détail des Tweets.

Je sens que je vous ai perdus, là !

J’explique mieux : le 7 juillet à 1h15 parait sur Twitter l’annonce de conférence la plus tôtive de l’histoire de la tôtivité. Sur le fil Twitter, le Tweet est daté du 6 juillet et non du 7. Quand on clique sur la date pour avoir le détail du Tweet, on retrouve, rassuré, la date du 7 juillet et l’heure : 1h15.

Ce phénomène de changement de date façon heure d’hiver/heure d’été, on l’a retrouvé cette semaine avec le samedi 15 juillet.

Si vous cherchez dans les Tweets de Jérome le Tweet de l’annonce de la conférence du 15 juillet, il vous faudra cliquer sur 14 juillet. Nous étions pourtant le 15 juillet à 1h59.

Nous en déduisons hardiment que Twitter change de date à 2h00 du matin pour le classement des Tweets sur la TL de chacun, mais conserve la bonne date et la bonne heure dans le détail de chaque Tweet.

L’annonce de la conférence de la RéveillûreTôtive est bien quotidienne, mais il y en a pourtant deux le 6 juillet et deux le 14 juillet sur le fil Twitter.

Cher peuple de Twittos, sachez que votre journée commence et se termine à 2h00 du matin.

 

Les 7 annonces de la semaine

16/7 : projecteur de 0,05 watt, anchois au jus de bon-point : enfumer un iPad éclaté débute salle Georges Warnier

15/7 : théâtre sans sardine, lampadaire-pâtissier mégalomane : punir un cariste apatride débute salle Élie Leïzer

14/7 : clavier grillé aux fourmis, chemise en bois de mérou : étioler un comptable punk débute salle Patrick Carat

13/7 : pêcheur de cagoules, setter irlandais du Mali : ganter un poncho meringué débute salle André Pignon

12/7 : cocotier himalayen, gelée de cravate anxiogène : tamponner un rat mélodiste débute salle Maurice Morgeot

11/7 : surligneur transparent, fromage de DS 19 : éteindre une encyclopédie enragée débute salle Paltiel Kossover

10/7 : balai allergique à la poussière, rhum ukrainien : guérir un scarabée biplace débute salle Simon Rashevski

Publié dans Réveillûres

Commenter cet article