Les JLGeades de la quinzaine.

Publié le par jlgdu54

En ce 11 juin 2017 de "décima", on a retrouvé un Nadal roi incontestable de la terre battue.

En ce 11 juin 2017 de "décima", on a retrouvé un Nadal roi incontestable de la terre battue.

Une douzième quinzaine de 2017 qui se conclut par l’élection (avec des records d’abstentions) d’une assemblée dominée par la République en marche du Président Emmanuel Macron.

Une invitée surprise dans l’actualité française vient de ressurgir du passé : l’affaire Grégory.

Cette fin de printemps est marquée par une météo très ensoleillée et chaude.

Roland Garros 2017 a sacré une jeune championne lettonne et un sacré (dix fois à RG) Espagnol. Les deux ont fêté leur anniversaire à Roland Garros, quelques jours avant de fêter leur titre.

On se souviendra aussi longtemps du scandaleux incendie de la tour Grenfell à Londres.

62 JLGeades sont venues se rajouter à ma collection personnelle pendant ces deux semaines.

 

Actualités.

 

  1. Abstentionniste est un verbe qui se conjugue au participe pas assez.
  2. Les gens se plaignent de trop voter, mais il y a plus de dimanches consacrés à dévotes qu’à des votes.
  3. Les discours du FN devraient heurter tout tympan, au lieu de flatter tout un pan d’une population en manque d’espoir.
  4. Roland Garros : un joueur sur le retour peut rendre de bons services.
  5. Lexicalement, Roland Garros ne sera jamais orphelin de Monfils.
  6. Tant d’attentats, le sang coule. Mais peut-on faire sans ?
  7. Ce qui se conçoit difficilement s'énonce Clermont... (ASM-RCT en rugby)

 

 

Divers.

 

  1. Le don est un acte gratuit qui peut se révéler payant.
  2. Oui, c’est moi qui ai déchiré la couverture. Le plaid coupable.
  3. Si le deuxième va mieux, est-ce que le premier empire ?
  4. Les Islandais ont cent volcans, pour les voir on s’envole quand ?
  5. Les maçons des gratte-ciel pratiquent le haut niveau.
  6. Quand le quotidien est sans risques, l’individu recherche son malheur dans la relation amoureuse.
  7. Dormir, c’est pas que j’en n’ai pas marre, c’est que j’en ai plumard.
  8. Pourquoi de nombreux clubs d’escrime ou d’échecs s’appellent-ils des cercles ? Parce qu’ils en connaissent un rayon ?
  9. Confiez-moi un sujet bateau, je vous ferai un discours fleuve. Payez-moi en liquide, pour que je sorte de ma galère.
  10. Ça y est, la poubelle est vidée, et moi aussi !
  11. Si j’avais joué tout seul, j’aurais probablement gagné le double.
  12. Les méandres administratifs sont les seuls à être à l’abri de la sècheresse.
  13. Il y a des cyclistes spécialistes du sprint qui se la pètent. Surtout la clavicule.
  14. Je ne sais pas nager en apnée, je le regrette profondément (aurai-je la palme pour ce Tweet ?).
  15. Dans quel cas « reporter à une date ultérieure » n’est-il pas un pléonasme ? – Quand on parle d’un journaliste en devenir (futur reporter).
  16. Je viens d’apprendre qu’applaudir des deux mains est un pléonasme. Mais alors, comment faire ? D’une main ?
  17. J’ai amassé des briques par des moyens Légo.
  18. Calvitie est un verbe qui n'a pas d'infinitif.
  19. Le dispositif capillaire du chauve prend son temps, quand celui du chevelu est à tifs.
  20. Bonne soirée : on a été voir un Baer et boire un verre.
  21. Son mari était si large qu’on l’avait surnommé l’époux vantail.
  22. On aurait pu dire autre chose, mais c'était moins coton que plussoie.
  23. Trop de longueurs chez Jules Verne ! 20000 lieues sous les mers, le tour du monde en 80 jours, 5 semaines en ballon, De la terre à la lune.
  24. Le contraire de l'ennui blanche, c'était Francis Blanche.
  25. Je suis un homme de tes reins. Je fais partie de la société si vile.
  26. Je vous propose les titres d’une trilogie : 1er tome : la cuite, 2ème tome : la suite, 3ème tome : la fuite.
  27. Notre vie démocratique nécessite plus de transparence, je suis d’accord, mais quand s’occupe-t-on de celle des parois des cabines de douche ?
  28. Le piercing se pratique-t-il dans toutes les langues ?
  29. J’ai tellement besoin de ton corps, que, même mort, pour toi je serai toujours envie.
  30. Nous nous sommes complètement trempés, nous aurions dû t’égoutter !
  31. Ma méthode pour ne jamais perdre aux jeux de hasard n’a jamais varié : je ne joue pas.
  32. Les questions sans réponses sont-elles de bonnes questions ?
  33. Grosse déception hier au bistrot. A la table d’à côté, le « t’es resté vert » ne s’adressait pas à moi, mais à la serveuse : « Thérèse, thé vert ».
  34. Quand ils vendent, c’est de la vente. Quand ils vantent, c’est pas de la vente, c’est de l’arnaque !
  35. Je n’aime pas le hasard et participer à des tombolas, et encore moins l’absence de hasard et me retrouver parmi les tombeaux là.
  36. Je suis tombé en apocope dans le métro, ce n’était pas du ciné, c’est passé à la télé.
  37. Depuis l’époque des cavernes, nos cerveaux réclament physiologiquement de passer par des moments de détresse.
  38. Pour les pâtissiers qui comptent dans le milieu, il convient d’accompagner un quatre-quarts en buvant deux demis.
  39. Branleur ou pas. Harder inactif : à l’arrêt. Harder actif, à la raie.
  40. Tu n’y arriveras pas centimètre. Pour y arriver, faut prendre des mesures, faut au moins six mètres.

 

6mots.

 

  1. L’hémistiche, ce vers à moitié vide.
  2. Comme agrumes, nous citrons les oranges.
  3. Pour rester verts, passons à l'orange.
  4. Certaines vérités ne sont pas certaines.
  5. Le boxeur est mâle en poings.
  6. Un haut gratte-ciel, c’est la base.
  7. Le bonheur permanent reste à inventer.
  8. L’importateur est un acteur économique important.
  9. Surnombre numérique : un pléonasme à déchiffrer !
  10. 61 balais, ma femme me ménage.
  11. Le manque d’argent d’Emile est décent ?
  12. Enfler ta mine est une drogue.
  13. Le Genevois, c’est tout un Romand.
  14. Dévaler des vallées des Valais.
  15. Are you masturbating a little bit ?

Publié dans JLGeades

Commenter cet article