Disséquons les conférences #RéveillûreTôtive de la semaine !

Publié le par jlgdu54

Une semaine dont le lectorat comprendra mieux la tôtivité avec ce graphique éloquent.

Une semaine dont le lectorat comprendra mieux la tôtivité avec ce graphique éloquent.

Pour ceux qui ne connaitraient pas : l'annonce quotidienne de la #Conférence RéveillûreTôtive est consultable sur Twitter @the_real_jerome

 

Semaine du lundi 5 au dimanche 11 juin 2017.

 

Horaire de l’annonce

Moyenne de la semaine à 3h13.

Nous venons de vivre une semaine événement. C’est comme si le record du 100 mètres était battu d’une seconde d’un coup ! 3h13 est donc l’heure moyenne de parution du Tweet jéromesque d’annonce de la conférence Réveillûre Tôtive de cette semaine. C’est 1h10 plus tôtif que le record précédent qui datait du 21 mai dernier.

Ce jour-là, j’avançais timidement une explication à la survenue du record, la fameuse douleur à l’épaule gauche.

Depuis, l’hypothèse s’est confirmée, il s’agit bien de réveillûre tôtive et non pas de couchitude tardogène, trompesque, voire même bidouilleuse, puisque l’on a les relevés des durées de sommeil de l’impétrant, qui perd le sommeil, mais pas son humour, ni sa dérision.

La moyenne est largement battue, mais cela s’accompagne également du record de l’annonce la plus tôtive (on est avant 3 heures du matin, quand même !) et de celui de l’annonce la moins tôtive, qui est pulvérisé de presque 2 heures !

La plus tôtive : le jeudi à 2h54.        Précédent record 3h04 le 22 mai 2017.

La moins tôtive : le mardi à 3h47.    Précédent record 5h28 le 30 août 2016, égalé le 19 mai 2017.

 

Pour accompagner ce changement d’heure (avancer vos montres d’une heure dix minutes), la rédaction de la dissection dans son ensemble unanime a décidé de faire paraître celle-ci 70 minutes plus tôt que la moyenne dominicale habituelle.

 

Contenu des conférences

Le thème de la bouffe égale son plus haut avec 19 items (on citera les sauces, mayonnaise et gribiche).

Dans les objets en retrait cette semaine avec 12 occurrences seulement, on notera la première apparition du fameux hand spinner.

On a droit à 5 animaux, dont deux qu’on trouvera sur un plateau de fruits de mer.

Dans les 7 métiers cités, je signale pour la forme le doublon bijoutier-plâtrier, auquel je ne prévois pas un grand avenir.

On se contentera d’une seule référence géographique, qui rappellera aux Albanais qu’ils n’ont pas de chipolata dans leur tradition culinaire, mais qu’ils auraient pu.

Nous avons bien cette semaine nos 7 verbes hebdomadaires. Mais il y a une particularité dont on parle plus loin.

 

Le nom des salles

Une semaine thématiquement neutre, enfin m’a-t-il semblé.

Je n’ai pas trouvé de fil conducteur dans le choix des personnalités.

Il y a bien un point commun, mais qui ne ferait pas grand sens, les personnalités sont toutes décédées, mais comme 95% des célébrités honorées par nos noms de rues. Les 5 autres pour cent étant consacrés à des monuments non décédés comme la gare, la mairie, la poste, le stade ou Yves Duteil.

Donc, il y avait bien un lien commun pour ces 7 personnalités, nous révèle a posteriori le fourbe Jérôme. "Toutes les personnalités ont un rapport avec la Lune, si toutes". Je vous laisse le soin de le vérifier : pour Cernan, astronaute, c'est plus évident que pour d'autres.

Et en plus, il vous donne les réponses, par ordre d'apparition dans la semaine !

Dernier homme sur la Lune

Le soleil a rendez-vous avec la lune

Moon river

Les nuits de la pleine lune

Un clair de lune à Maubeuge

Le voyage dans la Lune

La 7e compagnie au clair de lune

A part Cernan, les 6 autres ont fait du cinéma, en tant qu'acteur ou réalisateur et 4 ont aussi ou surtout chanté. 5 sont Français.

Les années de naissance s’étagent entre 1861 et 1934, ce qui explique grandement le nombre de survivants, le benjamin Cernan est décédé en 2017 et le doyen Mélies est mort en 1938.

 

Les trouvailles à perdre au plus vite

Arbitrairement, on pourra citer :

  • Hand spinner géant en fonte(après les gens s’étonnent d’avoir mal à l’épaule !)
  • Interphoniser un serveur bègue (alors, c’est vrai qu’avec un serveur bègue, « le thé citron, c’est pour qui » fait que le thé arrive froid devant les lèvres de la mémère qui l’a commandé. Mais je ne suis pas sûr que d’interphoniser le processus soit une tentative viable de début de solution au problème))
  • Basset métronome (l’idée est excellente, mais ne va pas assez loin : la queue du basset se prête merveilleusement bien à la fonction métronomique, mais l’animal ne sera vu que du premier rang, il ne reste plus qu'à bien former un dogue allemand métronome).

 

Les trouvailles à peut-être conserver

  • Comptable arithmophobe(on peut en effet rêver d’un comptable qui proscrirait les soustractions dans nos fiches de paie)
  • Champagne au foie de crevette (voilà enfin le remède qui va pouvoir agréablement supplanter l’huile de foie de morue dans l’arrière-gorge des bambins des années 60 !)
  • 5 à 7 en 3/8 (Alors là, Luchini dirait qu’on touche au sublime ! Bien sûr qu’il faut démocratiser le 5 à 7 à Renault Cléon ou Peugeot Sochaux. Profitons de la mixité des emplois industriels pour repeupler la France ouvrieuse !)

 

A ne pas manquer de remarquer

Un sujet s’impose de façon évidente cette semaine dans cette rubrique : la soudaine envie irrépressible de Jérôme de se lancer dans les néologismes verbeux, c’est-à-dire dans la création de verbes dérivés de noms communs très communs, comme mouchoir, bonjour, chips ou fenêtre.

Affaibli par son traitement pour ignorer qu’il a une épaule gauche, il a en plus cédé à mon amicale et sangsuesque manie de répertorier les verbes des premier, deuxième et troisième groupes, ceci en créant des verbes néologistiques dans chaque catégorie. Nous avons ainsi 4 verbes du 1er groupe, 2 du 3ème groupe et 1 du 2ème groupe (car on dit bien : « camembertissons un piolet ventriloque »).

Dans la quête à faire connaître les annonces de conférences tôtives, cette sollicitude à mon égard, comme d’ailleurs cet égard à ma sollicitude, vont me permettre de continuer à l’épauler gauchement !

Ces nouveaux verbes sont tous utilisés transitivement, et je manque de recul pour pouvoir contester cet emploi sans une foi qui serait aussitôt qualifiée de mauvaise.

 

 

Les 7 annonces de la semaine

11/6 : basset métronome, vacherin aux piles rechargeables : chipsoir un flan ténor débute salle Robert Lamoureux

10/6 : alcool de bulot mayonnaise, bijoutier-plâtrier : interphoniser un serveur bègue débute salle Georges Méliès

9/6 : hand spinner géant en fonte, clim sauce gribiche : mouchoirder un bob avocat débute salle André Raimbourg

8/6 : pamplemousse à l'ail rôti, comptable arithmophobe : fenêtroir un bouc-droguiste débute salle Éric Rohmer

7/6 : hôpital de la salle pétrie hier, parquet en courgette : météorifier un caneton débute salle Audrey Hepburn

C6/6 : hampagne au foie de crevette, 5 à 7 en 3/8 : camembertir un piolet ventriloque débute salle Charles Trénet

5/6 : crêpes d'IPN, balafon réducteur de tête : bonjourser une chipolata albanaise débute salle Eugene Cernan

Publié dans Réveillûres

Commenter cet article