Les JLGeades de la semaine.

Publié le par jlgdu54

De Payet inaugural à paillettes finales ?De Payet inaugural à paillettes finales ?

De Payet inaugural à paillettes finales ?

Une semaine qui a commencé avec la fin de Roland Garros et qui finit par le début de l’Euro de football en France.

On est ainsi passé de la gloire de Djokovic aux pleurs de joie de Payet.

64 JLGeades sont venues se rajouter à ma collection personnelle pendant cette semaine, dont 24 sont inspirées par la conjugaison alambiquée de certains verbes français.

Divers.
  1. Je suis venu te dire que je mens vrai.
  2. Un coiffeur chauve ne craint pas les représailles.
  3. Les crépus donnent du fil à retordre aux coiffeurs.
  4. Pour les franchement pingres, je conseille le suicide. Faites vos comptes, y a pas mieux !
  5. Un aveugle qui roule trop vite peut dépasser les borgnes.
  6. Mesdemoiselles, quand un borgne vous fait un clin d’œil, c’est le moment de fuir.
  7. Combien y a-t-il de membres à l’association des unijambistes ?
  8. Les unijambistes profitent à moitié des parties de jambes en l'air.
  9. Devenir plus vieux dans la précipitation.
  10. Comment se fait-il que mon poids ne connaisse pas de baisses de régime ?
  11. Dans le salon, j’ai choisi un décor de pinède, parce que j’avais des chutes de papier pin.
  12. La pomme est un fruit que je suis d’avis de croquer.
  13. Son discours de l’AG avait scotché les adhérents.
  14. Les réalisateurs de films pornos sont équipés de caméras de re-cul.
  15. Certaines pipes s’appellent des fellations, bien en tendu.
  16. Pour provoquer des guerres, les religions sont diablement efficaces, non ?
  17. L’alcool permet à ma moitié de voir double.
  18. A chaque anniversaire, on prend de la bouteille…de champagne.
  19. Encore un plat trop salé. Je porte plainte pour a’r’salement.
  20. Les services secrets anthropophages savent vous cuisiner comme personne.
  21. Les policiers anthropophages peuvent confondre un gredin et ingrédients.
  22. Vous n’avez quand même pas mangé les deux missionnaires ? – Ben si, c’étaient des bouffons !
Actualités.
  1. Alerte orange orage. Au ranch, on range.
  2. Avec toutes ces alertes orange, l’orange n’a jamais été aussi alerte.
  3. Je suis pour la parité, c'est quand même bien que des êtres inférieurs participent aux décisions autant que les autres.
  4. Les cheminots traversent une période où ça déraille.
Finale de Roland Garros.
  1. Andy Murray est bourré de talent, c’est pourquoi il prend une casquette.
  2. Alors que Murray prend une casquette, Djokovic joue en haute forme.
  3. Finale de Roland Garros : ça sent la clôture en dix murets.
Début de l’Euro de Football.
  1. La dernière fois que j’avais vécu un match d’ouverture aussi serré, c’était mon combat contre la boîte de sardines de la semaine dernière.
  2. L’obstination des Bleus finit toujours par Payet.
  3. L'Equipe nous apprend que les Bleus n'ont pas supporté la pression. Qu'on leur livre donc de la bière en canettes !
  4. Rappelons aux supporters anglais qu'en France ils sont soumis à la Loi Evin. Les cuites se consomment avec modération.
  5. C'est plus dur en ce moment de battre les Ecossais aux fléchettes qu'en foot ! Au whisky, on n’essaie même pas !
Marrantes conjugaisons.
  1. Araignée du soir, il se pourrait que tu m’en tisses.
  2. Compte-tenu de la complexité de la conjugaison du verbe recoudre, j’envisage plutôt de rapiécer.
  3. Ils se mirent dans une flaque d’eau et dans un sale pétrin.
  4. Je romps le rond, ou si vous préférez, je coupe le cercle.
  5. Dessiner des cercles avec votre pipi, voilà une habitude que j’aimerais bien que vous rompissiez.
  6. A propos des bières, ils m’en tirent.
  7. Je sursois à mon incarcération, si c’est aujourd’hui. Et j’ai sursis, si c’était hier.
  8. Si c’est vite vu, c’est que vous vîtes vite.
  9. Ils se virent virés.
  10. Je n’ai pas cru à son arrestation, jusqu’à ce que je le visse sous écrous.
  11. Ils murent les murs. Ils bougèrent les cloisons, si vous comprenez mieux.
  12. « Nous fûmes morts » ne parle pas des conséquences du tabagisme, mais l’existence du futur antérieur du verbe mourir tendrait à prouver qu’il y a une vie après la mort.
  13. A propos du rapprochement de la conjugaison de plaire et de pleuvoir, il a beaucoup plu.
  14. Une amie a dit à son mari qu’il a encore plu. Le mari s’est déclaré ravi de plaire encore.
  15. Staline a décidé que ses opposants les plus durs mourussent.
  16. Les mortels peuvent se faire du « mourrons ».
  17. Le faussaire est tombé dans le faussé, tu vois un peu le tableau.
  18. Le verbe clore ne se conjugue pas au présent pour les 1ère et 2ème personnes du pluriel.
  19. Je clos et tu clos, et donc nous sommes des personnes qui closent, mais nous ne closons pas, du moins c’est interdit par le Bescherelle ! Si quelqu’un sait pourquoi ?
  20. Vous clorez la piscine, si elle est trop chlorée.
  21. Un clos clos avec du fil électrique, ça peut électriser.
  22. Non, il est impossible que nous n’ayons pas ouï.
  23. J’ai ouï, bien entendu.
  24. Un gros casse qu’il eût été cocasse que je croquasse.
6mots.
  1. Les journées portes ouvertes sont closes.
  2. Les livres de cuisine font recette.
  3. Je peux surseoir dès le matin.
  4. Les rousses russes enlèvent le o.
  5. Twitter permet d’araignée sur la toile.
  6. Jésus existe ? – C’est ma foi vraie !

Commenter cet article