Je vous en passe, et des meilleures. Novembre 2014.

Publié le par jlgdu54

Novembre 2014, on fait appel à l'attérisseur Philae pour les JLGeades prennent de la hauteur.

Novembre 2014, on fait appel à l'attérisseur Philae pour les JLGeades prennent de la hauteur.

Dix-neuvième retour sur ma production de JLGeades du passé avec une sélection d'une vingtaine par mois et par moi.

Donc, Je vous en passe, et des meilleures, revient aujourd'hui sur les JLGeades parues en novembre 2014.

Il y en a toujours 20, sans ordre de préférence, mais le service est en sus.

Elles sont néanmoins numérotées, pour vous permettre, si vous étiez étonnamment sympas, de me faire retour de vos préférées, soit en commentaire sur ce blog, soit par Twitter @jlgdu54.

  1. C’est à la Toussaint qu’il y a le plus de morts sur les routes et de vivants dans les cimetières.
  2. A la Toussaint, ma fleuriste est sur bouquets.
  3. « Le Beaujolais nous vaut », les Châteaux du Bordelais ne sont pas d’accord.
  4. Lors de la soirée du Beaujolais nouveau des médiums, tous les voyants seront au rouge.
  5. Pour obtenir le CAP de menuiserie, il faut plancher.
  6. La curiosité est la seule chose que vous avez en plus quand on vous la pique.
  7. A cause du chat, j’ai dû quitter Cath.
  8. C’est plutôt au début que les amours sont éternelles.
  9. Privés de relation conjugale extra, certains choisissent une relation extra-conjugale.
  10. Chez nous, seuls les WC ont connu l’occupation.
  11. Paraître une dinde, ça lui vient d’un don.
  12. Pour prendre des mesures, nous n’avons pas besoin d’indécis maîtres.
  13. Pas de vice sans bout long.
  14. Mon malaise à moi, c’est toi.
  15. Il est statistiquement impossible d’être fidèle à un mari cocu.
  16. Au niveau des couleurs, les aveugles ne sont pas regardant.
  17. J’avoue que le papier-peint et moi, on s’est séparé pour un mauvais motif.
  18. Sur le sujet de l’adultère, même les chiffres sont trompeurs.
  19. Bien que fils unique, je peux aller au mariage de masseurs.
  20. Je ne voyais pas mon mari faire du cinéma porno, ou alors en court métrage.

Commenter cet article