La durée du jour et quelques vérités pas assez connues..

Publié le par jlgdu54

La durée du jour et quelques vérités pas assez connues..

Je voudrais vous rappeler ici quelques vérités qui n'ont pas assez circulé dans la population française à propos de la durée des jours notamment et d'autres phénomènes dus au fait que notre planète tourne sur un axe penché, qu'elle n'est pas toujours à la même distance du soleil, etc...

Solstice d'hiver.

************************

Dans l'hémisphère nord,ce 21 décembre 2014 sera le jour du solstice d'hiver, c'est-à-dire le jour de l'année dont la durée sera la plus courte.

Voilà qui correspond à un savoir largement partagé.

Ce que l'on sait moins, c'est que ce 21 décembre ne sera pas le jour dont le lever du soleil sera le plus tardif et pour lequel le coucher du soleil interviendra le plus tôt.

Dans les durées et heures qui suivent, je vous épargne les secondes.

A Paris en 2014, le lever de soleil le plus tardif (à 8h44) interviendra les 30 et 31 décembre et se prolongera jusqu'au 2 janvier 2015. Donc en retard par rapport à la date du solstice.

Si on descend à la seconde près dans la précision, le lever de soleil le plus tardif est observé le 31 décembre.

A l'inverse, le coucher de soleil qui intervient le plus tôt, c'est du 9 au 14 décembre à 16h52.

Si on descend à la seconde près dans la précision, le coucher de soleil le plus précoce est observé le 12 décembre. Le 13 décembre est donc le premier jour qui présente un signe d'inversion de la tendance.

L'équinoxe nous fait passer de l'automne à l'hiver à 18h03 exactement le 21 décembre. Mais c'est le lendemain 22 décembre qui sera très précisément (à 13 secondes près) le jour le plus court de l'année 2014 à Paris avec une durée de 8h 11m 15s (lever à 8h 43m 27s et coucher à 16h 54m 42s).

Le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest.

****************************************************************

Tout le monde sait ça !

Sauf que ce n'est vrai que deux jours par an, les jours d'équinoxe au printemps et à l'automne.

Ces deux jours-là, le soleil se lève pile poil à l'est et se couche pile poil à l'ouest.

Je vous conseille de bien repérer l'est et l'ouest le 20 mars prochain. Là où vous habitez, placez-vous à un endroit précis et repérable et notez un élément de repère à l'endroit exact où le soleil se couche (un immeuble, un arbre, une colline,..). C'est toujours utile de connaître les 4 points cardinaux de l'endroit où l'on vit.

Le 21 juin suivant, vous referez la même observation et vous serez étonnés de la grande différence observée par rapport à l'équinoxe. Le coucher de soleil se sera nettement déplacé vers le nord.

Mais dès le 21 décembre, vous allez pouvoir observer le coucher de soleil le plus éloigné de l'ouest possible, mais là on se sera grandement décalé vers le sud.

En conclusion, on sera plus rigoureux en disant que le soleil se couche vers l'ouest : le plus au sud-ouest le 21 décembre, le plus au sud-est le 21 juin, entre ces deux positions entre temps, en passant par vraiment à l'ouest le 20 mars et le 23 septembre.

Et le soleil se lève donc vers l'est : le plus au sud-est le 21 décembre, le plus au nord-est le 21 juin, entre ces deux positions entre temps, en passant par vraiment à l'est le 20 mars et le 23 décembre.

L'hiver est plus court dans l'hémisphère nord !

*********************************************************************

Première nouvelle ! Et pourquoi donc ?

Principalement parce que la Terre fait une course elliptique autour du soleil en 365 jours 6 heures 9 minutes et 4 secondes, elle parcourt ainsi 930 millions de kilomètres à la vitesse moyenne de 106.000 km/h (30 km/seconde environ).

Comme il y a ellipse, la distance de la Terre au Soleil n'est pas toujours la même. Et il se trouve que c'est peu après le solstice d'hiver que la distance est la plus courte : 147 millions de kilomètres, contre 152 millions début juillet.

La distance Soleil-Terre étant plus courte, il y a moins de kilomètres à parcourir sur l'orbite (un cercle de 147 millions de kilomètres a une circonférence plus petite qu'un cercle de 152 millions de kilomètres). Mais en plus la Terre va plus vite pour un kilomètre parcouru à 147 millions de kilomètres du soleil qu'à 152 millions de kilomètres. Plus elle est proche, plus l'attractivité du soleil la fait tourner vite (demandez à M. KEPLER).

La vitesse de la Terre est aussi influencée par la position de la Lune et des autres planètes, mais cela ne joue pas sur la durée des saisons.

Et plus court de combien, de quelques heures ?

*********************************************************************

Ah non, plus que ça !

On a vu qu'on a une distance Soleil-Terre de 147 millions de kilomètres en début janvier et de 152 millions de kilomètres en début juillet, donc la vitesse s'accélère de juillet à janvier et ralentit de janvier à juillet.

On a donc pendant l'automne et l'hiver de l'hémisphère nord les vitesses les plus grandes et les vitesses les plus faibles au printemps et en été.

La vitesse moyenne sur l'année est de 29,8 kilomètres par seconde et on va avoir environ un kilomètre par seconde d'écart entre la vitesse de janvier et celle de juillet.

A l'arrivée, et de nos jours (car cela varie encore au fil des siècles, mais faiblement), voilà ce que cela donne, en chiffres arrondis :

Le printemps (boréal, c’est –à-dire pour l’hémisphère nord), de l’équinoxe de mars au solstice de juin a une durée de 92,7 jours.

L’été, du solstice de juin à l’équinoxe de septembre : 93,7 jours.

L’automne, de l’équinoxe de septembre au solstice de décembre : 89,9 jours.

L’hiver, du solstice de décembre à l’équinoxe de mars : 89,0 jours.

Eh oui, vous avez bien compté, l'hémisphère nord bénéficie d'une bonne semaine de plus de printemps-été que l'hémisphère sud. Elle est pas belle, la vie ?

Commenter cet article